Visite de l'Infini à 360°

“La Maison de l’Infini est le résultat d’un labeur d’amour. Ce n‘était pas facile ou plaisant tous les jours, mais au bout du compte, nous sommes très heureux du produit fini,” résume le propriétaire, un designer primé sur la scène internationale qui préfère garder l’anonymat pour préserver sa vie privée. ‘Infinity House’ en anglais est un projet qui s‘étale sur douze ans et qu’il a mené à bien avec sa femme et l’appui du cabinet d’architecture londonien Spaced Out par James Engel. La maison dans laquelle le couple vit avec ses quatre enfants depuis 2004 possède une superficie de 517 mètres carré.

Ce qui n’est pas forcément évident vu de l’extérieur. L’allure modeste de la façade est typique des maisons de ville géorgiennes datant du milieu du XIXe siècle. Elle n’a pas changé depuis 300 ans ! A l’intérieur, la plupart des travaux d’origine consistaient à rafraîchir l’atmosphère d’antan, négligée par les précédents propriétaires.


© Living it

“Initialement, nous avons rénové la partie ancienne de la maison en remettant au goût du jour, les détails historiques. Par exemple, nous avons remplacé les radiateurs modernes par des radiateurs en fonte, si lourds qu’il fallait être quatre pour les porter,” se souvient le designer.

La Maison de l’Infini est divisée en deux parties. Côté rue se trouve la partie historique : un bâtiment classé, construit verticalement sur cinq étages comprenant cinq salles de bain et six chambres. Côté cour se trouve l’extension moderne, très vaste et lumineuse, avec une cuisine ouverte, une piscine intérieure et un cinéma, le tout fonctionnant grâce à des technologies intelligentes.

“En tant que designer, nous sommes devenus légèrement obsédés. Tout devait être parfait. Nous n’avons fait aucune impasse.”

D’un côté comme de l’autre, les travaux étaient extrêmement délicats à réaliser et ont nécessité une batterie d’autorisations en tout genre. “Les lattes en bois du parquet ont été décollées, puis reposées plus étroitement une par une, le verre effleure les murs en brique ancienne”, décrit-il. La maison est presque devenue un job à mi-temps pour les propriétaires.

Ils se sont rencontrés au Royal College of Art à la fin des années 90 et ont rapidement commencé à travailler ensemble après leur diplôme. Leur travail est assez varié et va de la couverture de beaux livres à l’affiche en passant par la peinture dont vous pouvez en voir des exemples accrochés aux murs dans la vidéo à 360 degrés ci-dessus.


© Living it

L’architecte James Engel a choisi le nom ‘Infinity House’ en écho à l’impression de calme qui se dégage des baies vitrées et des multiples surfaces réfléchissantes qui parcourent la bâtisse. On la ressent particulièrement lorsque l’on se tient entre le plafond et le sol de verre dans l’espace moderne. Au-dessus, une vue sur les immeubles environnants et le ciel gris clair londonien. En-dessous, la piscine immobile. Les panneaux de verre peuvent s’embuer pour plus ou moins d’intimité.


© Living it

“Cet endroit de la maison me rend heureux. J’adore entendre le bruit de la pluie qui tombe sur le verre et notre cerisier lorsqu’il est en fleur, commente le propriétaire en terminant sa visite guidée. C’est une oasis au cœur de Londres,” conclut-il.

Trois inspirations design à puiser dans la maison de l’Infini

Étagères Vitsoe par Dieter Rams

“Dieter Rams a imaginé ces étagères dans les années 1960 et elles demeurent extrêmement populaires chez les designers jusqu’aujourd’hui. C’est un système d‘étagères extensible qui peut être monté contre le mur ou non. Nous avons décidé de choisi la seconde option afin de pouvoir cacher les rideaux derrière.”

Sofas Jean-Paul Gautier pour Roche-Bobois

“Les sofas Mah Jong par Hans Hopfer habillés des textiles de Jean-Paul Gautier pour Roche-Bobois que vous pouvez apercevoir dans notre cinéma sont une idée de ma femme. A l’origine, je n‘étais pas convaincu, mais elle a senti tout de suite que c‘était nous. Ils sont super confortables et tout le monde m’en parle à chaque fois. Les gens les adorent.”

La cuisine Boffi, le toit vitré PrivaLite

“C‘était clair dès le début que nous aurions une cuisine très luxe, très minimale et Boffi s’est imposé comme un choix évident. Construire sa propre cuisine sur mesure est un investissement que nous voulions faire.”

Ultime solution pour découvrir la maison : vous pouvez tout simplement l’acheter ! Puisqu’elle est actuellement en vente au prix de 6.999.950 livres sterling via United Kingdom Sotheby’s International Realty.